Chaque année dans le sud de l’Espagne, sous prétexte de tradition, plusieurs dizaines de milliers de Lévriers (Galgos et Podencos) sont exterminés dans les conditions les plus atroces.

Actualités



Notre objectif : secourir les lévriers martyrs du Sud de l’Espagne

Plaider la cause de la défense animale est une immense entreprise. Partout dans le monde d’ignobles actes de barbarie sont commis à l’encontre de ceux qui souvent n’aspirent qu’à être nos compagnons.

Notre Association a choisi de s’engager dans la défense des Lévriers du Sud de l’Espagne considérant que parmi les pratiques les plus atroces commises contre les animaux celles subies par les Lévriers « Galgos et les Podencos » sont des plus épouvantables.

Les Galgos et les Podencos sont deux races de Lévriers issues de la nuit des temps. Les Podencos étaient des chiens vénérés des Egyptiens qui les utilisaient déjà pour la chasse. Les Galgos accompagnaient les hordes Celtes qui envahirent le Sud de l’Europe 500 ans avant notre ère. Au moyen Age ces deux races étaient choyées par la bourgeoisie et la Noblesse. Charles Quint offrit un Galgo à François 1er pour compagnon de captivité après la défaite de Pavis.

Malheureusement nos temps modernes prétendus civilisés sont tous autres pour ces races.

Les Galgos et les Podencos comme tous les Lévriers ont pour caractéristique principale une capacité à courir stupéfiante. Ils peuvent atteindre la vitesse de 70 km/h en pointe. Cette remarquable qualité alliée à un flair exceptionnel est aussi et malheureusement à l’origine de leur calvaire.

Les Chasseurs d’Andalousie et de la Mancha pratiquent une chasse qui est interdite en France et dans l’ensemble de l’Europe, à l’exception du Portugal : La Chasse sans Fusil.

Le Lévrier doit attraper à la course le gibier, lapin de Garenne et lièvre. Si le chasseur estime ses résultats insuffisants il se considère offensé et pour laver l’affront, le chien est exécuté de la plus atroce des façons.

Certains sont pendus, les pattes arrières touchant le sol pour que l’agonie soit plus lente (supplice traditionnel dit du « Piano ») d’autres sont noyés, jetés dans des puits, abandonnés dans la nature les membres brisés pour mourir lentement, certains sont trainés derrière des voitures, des quads, aspergés d’acide, brulés vifs, mutilés……

Et ceci au nom de l’honneur et de la tradition !

Il est intolérable que de telles pratiques perdurent sous prétexte qu’elles font parties de coutume datant de plusieurs siècles. 

De plus en plus d’Espagnols s’insurgent contre ces pratiques cruelles et souhaitent que les chasseurs soient sanctionnés lorsqu’ils maltraitent leurs chiens. Le statut des Lévriers est quasi nul en Espagne, ils sont considérés comme des outils à la discrétion de leurs maîtres.  

De nombreuses associations se sont constituées pour défendre la cause de ces chiens martyrs. Il en existe de très actives en Espagne même et principalement au Nord dans la province de Catalogne (autour de Barcelone) 

Ces associations essayent d’extraire les lévriers des régions de persécutions, L‘Andalousie et la Mancha pour les faire adopter dans des contrées ou l’animal est respecté.

La tâche est vaste environ 50.000 lévriers Galgos et Podencos sont exterminés chaque année. La plupart sont massacrés horriblement par les chasseurs, d’autres parce qu’ils ont été tout simplement abandonnés sans subsistance sont capturés par des agents provinciaux (fonctionnaires territoriaux espagnols) conduits dans des « Perreras » sorte de fourrières primitives pour la plupart, ou ils sont euthanasiés, terme délicat pour désigner des exécutions de masse à l’aide de procédés (parfois gazage) pratiqués dans d’exécrables conditions.

Notre Association, L’Ambassade des Lévriers Andalous, est parfaitement consciente que ces mœurs insupportables seront longues à combattre.
L’exemple de la lutte contre la corrida est édifiant. Mais la conjugaison d’efforts et la persévérance, pourront nous en sommes sûrs, faire évoluer les mentalités.

De nombreuses actions sont notre tâche, l’espoir est notre objectif.

  • Nous aidons les bonnes volontés sur place qui avec de très modestes moyens et dans un environnement hostile essayent de sauver le maximum de chiens.
  • Nous essayons de financer l’amélioration de structures d’accueil souvent misérables pour mettre autant que possible à l’abri les Lévriers recueillis.
  • Nous participons au financement des soins vétérinaires nécessaire à ceux qui échappent à leur bourreau : estropiés, brisés, mutilés
  • Nous nous associons aux pressions effectuées sur les Politiques Espagnols et Européens pour faire changer la législation concernant ces races qui ne sont pas considérées comme chiens de compagnie.

Bien d’autres causes sont à défendre, dans le monde, des hommes sont persécutés d’autres meurent de faim, de soif, des enfants sont abandonnés, traumatisés à vie blessés dans leur corps et dans leur esprit. 

Bien sur une cause comme celle des Lévriers Espagnols peut ne pas paraitre prioritaire.

Nous avons été touché par le désespoir lu dans le regard de ces Animaux qui sont doux et affectueux. Des chiens superbes qui ne connaissent pas l’agressivité et ne comprennent évidemment pas le pourquoi de leurs souffrances.

Le monde peut exister sans ses équilibres naturel.
L’Animal fait partie de ces équilibres, pourquoi lui faire subir la barbarie imbécile.

L’Homme, quand il respectera l’Animal, se respectera lui-même enfin.

Aidez les Lévriers Martyrs du Sud de L’Espagne, un Don même modeste est pour eux précieux. Une simple couverture donnée adoucira la rigueur des pauvres refuges.

L’Ambassade des Lévriers Andalous


TÉLÉCHARGEZ !

Contactez-nous

  • N'hésitez pas à nous contacter

  • Isabelle : 06 77 77 26 94

    Marie-Noëlle : 06 12 72 50 46

    Morgane : 06 81 60 92 57